Regardez comment vous pouvez traquer vos lettres de ventes.

Je faisais le tri dans les lettres de ventes que je récupère en ce moment quand un truc m’a sauté aux yeux: [emaillocker]

Dans mes anciens système D, j’ai retrouvé quelques lettres identiques selon les années. Donc des lettres qui devaient rapporter de l’argent.

Mais ces lettres n’étaient pas accompagnées de l’habituel bon d’essai gratuit avec un code de tracking.

Non, c’était des lettres sous forme de communiqué. Des lettres ventant les méthode de « Borg ».

Parce que Mr Borg ne faisait pas que dans la timidité, il faisait également dans les opportunités d’affaires et la mémoire.

Ses méthodes ? Des livres…
Et dans chaque communiqué, à la fin, à peu près ceci:

M.Y Borg envoit sa méthode à quiconque
la lui demande.

Pour la recevoir gratuitement,
écrivez chez Aubanel,
XX rue de je ne sais plus quoi, Ville.

Joignez un timbre à 3 Frs pour réponse.

Vous recevrez par courrier la méthode
ci-dessus expliquée...

Les lettres étant toutes identiques, comment faire sans bon pour savoir si c’est la pub du mois de Mai 61 ou celle de Février 63 qui amène un prospect ?

Une Méthode de tracking sur internet !

C’est en fait très simple… Un coup Borg se nomme M.Y., un autre B.F., l’année d’après T.R.

Les simples initiales du prénom permettait à ce renard de la vente par correspondance de tracker des lettres qui n’avait en rien l’apparence d’un truc à vendre.

Le côté communiqué devait se lire beaucoup plus facilement et sans appréhension à côté des textes avec photo et tout le tralala avec le bon gros bon de commande en bas… qui suggère qu’il y aura un truc à vendre ensuite.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ça plutôt ingénieux. Sauf pour le type comme moi qui comprend donc que le soit-disant Borg n’existe tout simplement pas vu le nombre d’initiales différentes que j’ai pu relever sur 20 ans.

On cherche souvent une solution pour tout tracker.

Avec cette simple astuce, on pourrait alors rédiger un communiqué un peu partout, sur des sites spécialisés ou des sites de contenu libre… et procéder de la même façon.

En disant par exemple à la fin du texte au lecteur d’écrire à l’adresse mail: jeremy.allard(@)gmail.com pour recevoir un truc gratuit.

Sur un autre site, on mettrait daniel.allard@gmail.com. Mieux encore on peut jouer avec des chiffres: jeremy.allard62@gmail.comjeremy.allard64@gmail.com etc…

Il peut être parfois intéressant pour du guest blogging et des communiqués de presse de récupérer des contacts de cette façon. Tout en sachant exactement d’où viennent les intéressés.

A vous de jouer![/emaillocker]

P.S. La page du Parasite™, elle, est également traquée! https://lebonwebmarketing.com/le-parasite.php

Je sais toujours dans quel email ou article vous cliquez…et quel titre fait le plus d’effet 🙂