Combien peut gagner d’après vous un chef d’une grande chaîne de magasin de vêtement pour homme très connue, pour un département ?

magasin de vêtement

 Cathy a eu ce post quelques années. Et pendant ces quelques années, elle a eu assez de cran pour demander ses augmentations pour enfin arriver à un salaire de rêve: 2000€ environ!

J’en connais beaucoup qui serait enchantés de gagner ça tous les mois. Personnellement, j’étais assez dégoutté. Une telle charge de travail pour aussi peu chaque mois. On comprend rapidement ceux qui préfèrent toucher les aides sociales.

Mais Cathy est du genre: « Je fonce dans le tas! ». Elle quitte son boulot et fais les annonces à la recherche d’un poste en ressources humaines.

L’histoire est assez amusante parce qu’en répondant à une annonce, c’est dans les RELATIONS humaines qu’elle s’est retrouvée. 15 jours de vacances (ou plus) tous les 2 mois. Un bronzage à rendre jalouse la plupart de ses amies. Un job à mi-temps (2 jours par semaine dont 1 à la maison). Entre 5 et 6000€ de salaire tous les mois.

Le plus triste ? Elle n’ose plus poster ses photos de vacances sur facebook… ça fait des jaloux! Elle a même dû emmener un de ses enfants au travail pour lui prouver qu’elle travaillait pour de vrai.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c’est un peu le paradis sur terre.

 

J’ai croisé Cathy en allant assister à un séminaire d’Alain, un de mes partenaires. Elle était là pour témoigner du sérieux de l’agence, comme Christine, Bruno, Philippe et Antoinette qui ont a peu près le même train de vie.

Autant dire que les personnes présentes pour commencer leur reconversion étaient plongées dans un océan d’enthousiasme.

Moi, j’étais présent pour analyser un peu les profils et apporter de nouvelles idées à Alain pour trouver de nouveaux partenaires.

L’objectif étant de pouvoir former (plus vite) tout ce joli monde à faire des records comme les témoins présents.

Comme tout se passe en face à face, internet n’est dans cette entreprise qu’un vecteur de communication. Il faut trouver les potentiels clients: des leads.

La thématique s’y prêtant bien, le premier axe emprunté a été celui de la localisation géographique des clients sur le web.

Quelques lignes de programmation et un contenu énorme nous permettent déjà de nous positionner dans les 3 premières places de Google sur toutes les villes du pas de calais.

Avec de nouveaux partenaires dans la France entière, il sera facile de reproduire ce système pour tous les départements.

Il ne reste plus qu’à capturer les coordonnées. Facile! Un petit questionnaire à réponses personnalisées.

Il est encore trop tôt pour parler de résultats, mais d’ici quelques mois, le nombre de clients potentiels sera au moins multiplié par 5 en restant pessimiste.

Pour ce qui est de la conversion de ces prospects, c’est la plate-forme qui automatisera tout! Un email envoyé tous les 2 jours pendant des années.

Quand vous lancez votre entreprise, demandez-vous si la situation géographique de vos clients peut servir dans votre entreprise. Sur le web, un prospect sera toujours plus rassuré s’il sait qu’il peut vous rencontrer (vous ou un de vos vendeurs) en face à face.

C’est un peu le piège quand c’est Cathy qui frappe à la porte.

Avez-vous ce type de stratégie ?

Pensez local et étendez ensuite au national… les effets pourraient vous surprendre.

P.S. Les prochains numéros du Parasite™ vont prendre une autre tournure. En plus des 2 stratégies rapides à mettre en oeuvre que j’explique, je parlerais du concept de PopCorn Marketing™ plus en détail. https://lebonwebmarketing.com/le-parasite.php