Glanez-vous les patates ?

Glanez vous les patates de marketing internet ?

Dans la grande campagne des Hauts de France où j’ai grandi,  on avait pour habitude, gamin, d’aller glaner les patates.

Je vous explique dans un instant pourquoi je vous en parle.

Glaner les patates! Une belle époque…

L’agriculteur cultivait son champ de patates, et une fois la période favorable, il venait avec ses bulldozers ramasser tout ce qu’il y avait dans le champ.

Les machines n’arrivant pas dans les coins à l’époque, le cultivateur laissait les gens du coin ramasser les quelques patates qui restaient.

Sa B.A. à lui en quelque sort, en aidant le quartier à récupérer quelques kilos de patates gratuitement.

 Sur le web, les machines d’aujourd’hui ne laissent plus rien. Pire encore, c’est le « sincier » (comme on dit par chez moi) qui ramasse lui-même les quelques patates qui restent par-ci par-là.

Pas question d’en laisser aux autres.

La machine qui sert à ça a un nom fort employé dans le hacking:  Deny Of Service.

Qui se résume à glaner les patates de la façon suivante :

« Tiens c’est bizarre! J’ai 50 000 visiteurs/seconde sur mon site et il a planté… hmmm, allez je vous fais une fleur, je laisse l’offre encore 24h »

Ce qui me semble un peu bizarre dans notre monde actuel, à la pointe de la technologie, c’est que même les hackers ont du mal à faire tomber des sites web aujourd’hui avec des millions de PC zombies qui envoient eux-même des millions de requêtes vers un site pour le faire tomber.

Je ne sais pas pour vous! Moi (un peu développeur) j’ai compris depuis des lustres qui est la patate dans cette histoire 🙂

Alors un bon conseil:

Si vous avez réussit un beau coup marketing, ne tentez pas de glaner les patates qui restent. Vous passerez pour un gripsou!

C’est du moins ce que j’entends par-ci par-là aux détours de certaines conversations.

« Ah! le gang des arnaqueurs? »

ou

« Les 5 allumés là ? »

ou encore

« Lui vit encore chez maman »

et même

« celui-là, tu payes ton sandwich à ses séminaires »

et j’en passe 🙂

 

 La mauvaise herbe finit par pousser. Et par mauvaise herbe, j’entends les pages web où on vous traitera de la façon que vous méritez. Celle que vous redoutez sûrement le plus.

Ne tombez pas dans le panneau… vous avez peut-être la chance d’avoir un bonne tête. Ne vous défigurez pas 😉 

P.S. Il y a d’autres façons plus éthiques de glaner les « Majestueux clients ». Le Parasite™ est là pour ça:  https://lebonwebmarketing.com/le-parasite.php

Vous apprendrez même dans le prochain à avoir un site qui supportera un trafic considérable… en plus de rapporter des visiteurs tout seul.