J’aurai peur de donner un chiffre exact, mais je crois qu’un abonné dépasse les 3000 euros (par mois) de commission en affiliation depuis des années avec cette astuce:

Comment gagner de l'argent avec l'affiliation?

 C’est pas nouveau mais tout le monde ne connait pas trop le principe.

J’ai donné l’astuce la première fois il y a au moins 7/8 ans… c’était moins connu!

Quand on se lance dans l’affiliation, il faut en connaitre un rayon pour ne pas se retrouver à la traîne face aux autres affiliés qui savent parfois sortir l’artillerie lourde pour bouffer les autres et monopoliser le truc.

C’est le jeu!

Cette astuce ne vient pourtant pas du milieu marketing… vous allez comprendre pourquoi!

Alors, si je vous parle de Cookie Stuffing, ça vous parle ?

En fait c’est assez simple à comprendre:

Vous avez un lien d’affilié, vous mettez ce lien dans un article, un visiteur clique et le site affilieur met un cookie sur son navigateur pour rappeler que c’est vous qui l’avez envoyé.

Tout ça pour ne pas perdre votre commission.

Le cookie stuffing est plus vicieux… quand votre visiteur passe sur votre site, et lit votre article, vous chargez la page de l’affilieur pour que le cookie soit posé… sans que votre visiteur n’ait à aller sur le site affilieur.

C’est clair ?

Alors comment on fait ça ? Charger une page d’un autre site internet sur son propre site ?

Avez-vous déjà afficher sur votre site des images d’un autre site ?

En fait, via WordPress, on vous demande même l’url de l’image si elle est ailleurs. Certains utilisent ça avec pinterest ou instagram ou encore dropbox etc… pour ne pas avoir à stocker leurs images sur leur site. Ça rend les sites web plus rapide!

Et bien à la place de l’adresse url de votre image, vous pouvez mettre votre lien d’affiliation.

Résultat ? A la place d’une image, c’est le site affilieur qui est chargé… et donc il pose un cookie sur le navigateur de votre visiteur.

Si vous faites votre site à la main, le code html est facile:

<img src="Votre lien d'affiliation" width=1 height=1>

ou

<img style="width: 1px; height: 1px;"  src="Votre lien d'affiliation">

Vous mettez simplement width=1 et height=1 pour avoir une image de 1 pixel sur 1. Ainsi, votre visiteur n’y verra que du feu!

C’est en fait le même principe que pour mesurer les ouvertures de mail avec un autorépondeur. Lorsque vous ouvrez votre mail, il charge une url distante, généralement une adresse spéciale de votre autorépondeur… ce qui permet de signaler l’ouverture!

Vous ne le voyez pas… c’est invisible!

 

Alors imaginez l’effet sur l’affiliation si chaque visiteur qui passe sur votre site est taggué avec votre lien!!

Admettons que vous aviez 100 visiteurs/jour dont 20 clics, c’est 20 cookies posés.

Avec cette astuce, c’est 100 cookies posés. Plus de chance de chopper des commissions ?

Alors attention quand même parce que les petits marketeurs débutants qui lance un programme d’affiliation ne vont pas trop faire attention. Mais si vous bossez avec des grosses sociétés genre Amazon et autres, ils connaissent le truc et lutte contre ça… ça peut vous bloquer votre compte si d’un coup, vous multiplier vos statistiques par 100 🙂

Mais vous pouvez l’utiliser sans problème avec les petites entreprises, les petites boutiques prestashop, etc…

Peu de monde connait ce système. Et la grosse majorité ne prend pas le temps de regarder les statistiques de ses affiliés.

Cette astuce ne vient pas du milieu du marketing puisque les premiers à l’avoir utilisé, ce sont les outils de statistiques de visiteurs sur les sites web.

Xiti, Google Analytics, etc… utilisent ce principe pour traquer les visiteurs sur votre site.

Le Javascript a aujourd’hui prit le relais… mais ça reste une sécurité au cas où le visiteur désactive le javascript.

C’est donc une astuce SEO.

Un autre cas d’utilisation en référencement, c’est pour faire monter les sites web inscrits dans les annuaires qui ont tous une page « Top Sites » dans lesquels vous trouvez les sites avec le plus de clics…

Il devient facile de simuler le clic et de faire passer son site dans le « TOP », en sachant que ces pages ont toujours plus de poids pour le référencement.

C’est pour cette raison que le référencement, c’est pas QUE faire monter son site sur Google.

C’est aussi plein d’astuces de sioux pour poser les meilleurs pièges aux meilleurs endroits.

Si vous voulez savoir comment utiliser cette astuce avec Amazon ou d’autres grosses régies pub…

Si vous voulez apprendre d’autres techniques cachées pour booster votre site web et faire plus d’argent rapidement…

C’est ici: https://lebonwebmarketing.com/le-parasite.php